Du 16 au 22 septembre c’est la semaine européenne de la mobilité et c’est dans ce cadre que la communauté de communes lance le défi aux habitants de doubler le nombre de ses adhérents à Rézo Pouce soit de passer de 40 à 80.

Adhérez à Rézo Pouce et sentez-vous libre de vous déplacer sur le territoire !
Rézo Pouce est le premier réseau d’autostop organisé et sécurisé en France. C’est un moyen de déplacement convivial, écologique et économique !

Passagers et/ou conducteurs inscrivez-vous gratuitement dès maintenant sur le site rezopouce.fr pour recevoir votre carte d’adhérent. Le dispositif est sécurisé par l’attribution d’une carte d’identifiant et par la possibilité offerte au passager d’envoyer par SMS le numéro d’immatriculation avant toute prise en charge.

Alors, n’hésitez pas à vous inscrire et à utiliser ce moyen de déplacement ! On l’a testé pour vous, ça roule ! Parlez-en autour de vous. Plus nombreux seront les inscrits, plus efficace sera le réseau !

Et si vous souhaitez d’abord tester, contactez Delphine au 03 85 50 47 23 qui vous accompagnera pour un « baptême » d’auto-stop.

Pour plus d’informations :
– site internet, www.rezopouce.fr
– communauté de communes au 03 85 50 47 83

Un arrêté municipal précise les devoirs de chaque riverain concernant l’entretien des trottoirs devant sa propriété. En effet, la propreté de la commune est l’affaire de tous. A la charge de la municipalité la voirie et les espaces publics, à la charge des riverains les trottoirs.

Il s’agit de maintenir les trottoirs dans un état de propreté satisfaisant, en balayant, en enlevant les feuilles mortes, en déneigeant, etc … De plus, lorsqu’il y a risque de verglas, il est demandé de répandre du sel, du sable ou des cendres ou de la sciure de bois, afin d’éviter les chutes des piétons. Il faut également veiller à ne pas gêner le passage des piétons, des poussettes et des personnes à mobilité réduites. Enfin, il est nécessaire d’élaguer les arbustes ou arbres qui dépasseraient au-dessus du domaine public.

Tout ceci afin de rendre la vie dans notre village plus agréable. Merci à toutes et à tous de participer à cet effort !

 Consultez l’arrêté sur l’entretien des trottoirs

Les effets de l’arrêt des traitements chimiques, imposé par la loi depuis 2 ans, pour l’entretien du cimetière, commencent à se faire réellement sentir. Malgré un été sec et une corvée réalisée avant les vacances, notre cimetière se retrouve dans un état « lamentable ».

La Commune se trouve globalement dans une impasse, si elle devait remplacer les traitements chimiques par du travail mécanique ou manuel, ce sont des centaines d’heures de  travail des agents qui seraient nécessaires au détriment de nos autres missions. Avant de nous résoudre à ce choix difficile, nous testons différentes pistes :

  • appel aux bénévoles depuis 2 ans, 10 à 20 personnes se retrouvent plus ou moins régulièrement…
  • recours au matériel alternatif qui est arrivé en juin 2018
  • semis d’un couvert végétal qui serait tondu

Reste que notre cimetière ne se prête pas vraiment aux différentes approches « alternatives », en particulier entre et à l’arrière des tombes. Dans tous les cas nous allons devoir nous adapter, trouver des solutions et probablement changer un certain nombre de règles dans l’entretien du cimetière : retirer les pots de fleurs autour des tombes, modifier la couche de couverture: gazon, bidim + cailloux…?

Nous sommes preneur de toutes les propositions, n’hésitez pas !

En attendant, vous trouverez ci-joint un appel aux matourins.
Compte tenu de la situation, il est indispensable d’être le plus nombreux possible, n’hésitez pas à faire suivre ce message, à le diffuser à vos contacts, dans votre commerce, votre association, sur votre lieu de travail, sur les réseaux sociaux, dans votre entourage…
Nous rencontrons encore trop souvent des personnes qui ne savent pas ce qu’est le programme « zéro phyto », qui pensent que la commune a oublié son cimetière et ne fait rien…

Ceci dit, ce message est envoyé à titre d’information, chacun participe en fonction de ses possibilités, nous comprenons tout à fait que ce ne soit pas possible pour certain.

Bien à vous,
Thierry Igonnet

 

Soutenir la sauvegarde de ce patrimoine centenaire : le monument aux morts de notre commune de Matour !

Matour, commune du sud de la Saône-et-Loire présente la particularité d’avoir deux monuments aux morts : le premier situé au centre du village, inauguré le 26 aout 1923, a été construit grâce à la générosité populaire. Avec le surplus de la collecte, la municipalité de l’époque avait décidé d’ériger un second monument au morts dans le cimetière sur lequel sont gravés les noms des cent-huit Matourins morts au front. Après 1920, il reçut les dépouilles de trois d’entre eux rapatriés par leurs familles.

Dans les années trente, au cours d’une tornade, le monument fut emporté de l’autre côté de la route jouxtant le cimetière. Et il fut reconstruit.

Après presque un siècle, le monument a subi la pluie, le gel et les affres du temps. Il présente maintenant une inclinaison dangereuse vers l’avant et de nombreuses fissures, il menace s’effondrer.Dans le respect et la volonté centenaire des Matourins d’honorer leurs morts, nous souhaitons restaurer ce monument commémoratif.

Soutenir la sauvegarde de ce patrimoine centenaire !

La municipalité de Matour a décidé de faire appel à votre générosité en lançant une souscription publique organisée en partenariat avec la Fondation du patrimoine. Ainsi nous permettons à chacun des habitants, des associations, des entreprises ou des amis de Matour de se mobiliser et de contribuer au devoir de mémoire en faisant un don et devenir ainsi acteur de cette restauration.

Vous aussi, soutenez ce projet en faisant un don par chèque ou en ligne sur le site sécurisé de la Fondation. Vous pourrez bénéficier de déductions fiscales incitatives.

Par internet :
Faites votre don en ligne le site sécurisé : www.fondation-patrimoine.org/55172

Par courrier :
Envoyez ce bulletin complété et accompagné de votre chèque signé
(ordre : Fondation du patrimoine Bourgogne : Monument aux morts de Matour)
à la Fondation du patrimoine Bourgogne – BP 25105 – 21051 DIJON

 

 

Le Service Civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Indemnisé 580 euros par mois, il permet de s’engager sans condition de diplôme dans une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’un établissement public, d’une collectivité… En France ou à l’étranger et dans 9 domaines d’action : solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, intervention d’urgence, mémoire et citoyenneté, aide humanitaire.

La communauté de communes Saint Cyr Mère Boitier recherche un(e) personne pour effectuer un service civique à partir du 1 octobre 2018 (10 mois, 24h/semaine).

Communiquer sur l’opération programmée d’amélioration de l’habitat en allant à la rencontre des habitants de la communauté de communes Saint Cyr Mère Boitier

Consultez l’offre complète :

Il accueille les enfants dès 3 ans (si scolarisés) et jusqu’à 11 ans.
Les jeunes enfants (3-6 ans) sont encadrés par un professionnel de la petite enfance, les plus grands par un animateur titulaire du BAFA. Les enfants évoluent dans des locaux adaptés à leur âge et aux activités. Le repas de midi est fourni par le centre.

Contact

Service Enfance Jeunesse
Communauté de Communes Saint Cyr Mère Boitier entre Charolais et Mâconnais
Mairie  71 520 MATOUR

Tél : 03 85 59 76 58
acm-admin@sivu71.fr
http://www.sivu71.fr

Une surprise attend les enfants ce midi à la cantine de Matour !

Au retour des vacances de printemps, c’est dans une toute nouvelle déco imaginée et réalisée par Anne-Cécile Gaioni que les enfants des écoles maternelles et primaires vont prendre leur repas.

Discussion autour des questions sur le bâti et l’aménagement extérieur
le 18 octobre 2018 à 18h dans le Pavillon de la Maison des Patrimoines.

Le CAUE assure une mission de conseils auprès des particuliers qui désirent : Construire/Restaurer/Aménager des espaces intérieurs/Réaliser des aménagements extérieurs.

Un architecte, un paysagiste et un conseiller info-énergie seront présents pour la soirée et répondre aux questions.
Le patrimoine bâti, architectural, environnemental est ce qui constitue notre cadre de vie. Le préserver est essentiel pour continuer de l’apprécier.

Venez discuter, échanger, avec les professionnels du CAUE, qui sauront vous guider, vous conseiller dans vos réflexions.

Renseignements au 03 85 69 05 25,
Emmanuelle Limare, paysagiste-conseil