Les effets de l’arrêt des traitements chimiques, imposé par la loi depuis 2 ans, pour l’entretien du cimetière, commencent à se faire réellement sentir. Malgré un été sec et une corvée réalisée avant les vacances, notre cimetière se retrouve dans un état « lamentable ».

La Commune se trouve globalement dans une impasse, si elle devait remplacer les traitements chimiques par du travail mécanique ou manuel, ce sont des centaines d’heures de  travail des agents qui seraient nécessaires au détriment de nos autres missions. Avant de nous résoudre à ce choix difficile, nous testons différentes pistes :

  • appel aux bénévoles depuis 2 ans, 10 à 20 personnes se retrouvent plus ou moins régulièrement…
  • recours au matériel alternatif qui est arrivé en juin 2018
  • semis d’un couvert végétal qui serait tondu

Reste que notre cimetière ne se prête pas vraiment aux différentes approches « alternatives », en particulier entre et à l’arrière des tombes. Dans tous les cas nous allons devoir nous adapter, trouver des solutions et probablement changer un certain nombre de règles dans l’entretien du cimetière : retirer les pots de fleurs autour des tombes, modifier la couche de couverture: gazon, bidim + cailloux…?

Nous sommes preneur de toutes les propositions, n’hésitez pas !

En attendant, vous trouverez ci-joint un appel aux matourins.
Compte tenu de la situation, il est indispensable d’être le plus nombreux possible, n’hésitez pas à faire suivre ce message, à le diffuser à vos contacts, dans votre commerce, votre association, sur votre lieu de travail, sur les réseaux sociaux, dans votre entourage…
Nous rencontrons encore trop souvent des personnes qui ne savent pas ce qu’est le programme « zéro phyto », qui pensent que la commune a oublié son cimetière et ne fait rien…

Ceci dit, ce message est envoyé à titre d’information, chacun participe en fonction de ses possibilités, nous comprenons tout à fait que ce ne soit pas possible pour certain.

Bien à vous,
Thierry Igonnet