Habitants matourins, ouvrez grandes vos oreilles : les cloches de notre église vont se mettre à sonner à toute volée samedi 30 janvier à 11h30

En effet, les travaux de réfection du Beffroi réalisés par Patrick Gelet entreprise « L’Expert du Temps » située à  St Julien de Civry touchent à leur fin.

Un immense MERCI aux généreux donateurs qui rapidement ont couvert par leurs dons les frais imputés à ces travaux de réparation, MERCI, mille fois MERCI !

La réunion de lancement du chantier s’est tenue le 5 octobre 2020. Les travaux de rénovation de 5 logements et d’un commerce et de création de 6 autres logements sont donc lancés. Il convient de prévoir environ 18 mois et une gêne au voisinage certaine.

Depuis l’achat à l’occasion d’une vente judiciaire en 2004 du bâtiment principal, la commune a engagé environ 400 000€ pour acquérir, démolir entretenir le patrimoine sur ce secteur. On peut reconnaître aux équipes municipales successives d’avoir de la suite dans les idées et une « vision ».

La Commune a finalement vendu à l’OPAC 71 pour 80 000€ les deux étages destinés aux appartements sur le restaurant du Lion d’Or et l’agence du Crédit Agricole ainsi que l’emprise au sol des constructions.

Après l’acquisition du local du Crédit Agricole pour 65000€ l’ensemble des commerces intègre le patrimoine communal.

À l’issue de la rénovation, le pressing « Ô Lavage Doux » sera accueilli dans un espace totalement réhabilité qui devrait également héberger une laverie.

Vous pouvez télécharger les plans du Lion d’Or

 

Soutenir la sauvegarde de ce patrimoine  : la réfection du beffroi de l’église de Matour !

Vous avez pu constater que les cloches de notre église fonctionnent actuellement de façon dégradée. Certaines, même, ont été mises à l’arrêt à titre conservatoire pour ne pas prendre le risque d’aggraver la situation.
Pour permettre aux cloches de notre église de reprendre complètement leur fonction et d’accompagner nos défunts et de carillonner les jours de fête et de mariage en toute quiétude, il est temps pendant que l’état des bois le permet encore d’installer un bridage-chaînage du beffroi et au passage de procéder à la mise en conformité électrique. Avec cet ensemble de travaux cela le mettra à l’abri de l’assaut du temps pour de longues années encore !

Compte tenu de l’importance du sujet, tant au plan symbolique que du coût des travaux, le conseil municipal a sollicité le soutien de la Paroisse et lance une souscription auprès des Matourins, dont nous savons tous l’attachement à leur« clocher».

Avec la fondation du patrimoine, comme pour le monument aux morts du cimetière, nous proposons à tous ceux qui le veulent de participer. Cette réfection rendra sa vie à la place de l’église et au village tout entier!

Chacun, habitants, amis de la commune et entreprise peut participer à la restauration du beffroi existant. Chaque donateur bénéficiera d’avantages fiscaux incitatifs et la Fondation du patrimoine apportera une aide financière complémentaire en fonction du montant de la collecte. Vous pouvez soutenir notre projet en faisant un don par chèque ou en ligne sur le site sécurisé de la Fondation. Mobilisons-nous !

*Un beffroi est un ouvrage de charpente destiné à supporter et à permettre de faire mouvoir des cloches

 


Vous aussi, soutenez ce projet en faisant un don par chèque ou en ligne sur le site sécurisé de la Fondation. Vous pourrez bénéficier de déductions fiscales incitatives.

Par internet :
Faites votre don en ligne le site sécurisé : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-de-matour

Par courrier :
Envoyez ce bulletin complété et accompagné de votre chèque signé
(ordre : Fondation du patrimoine : Réfection du Beffroi de l’Eglise de Matour)
à la Fondation du patrimoine Bourgogne – BP 25105 – 21051 DIJON

 

Après plusieurs semaines d’arrêt complet, différentes activités reprennent en respectant des conditions de travail stricts. Il s’agit d’une obligation économique autant que de répondre à la demande du Gouvernement qui souhaite limiter l’impact économique de cette crise sanitaire sans précédent.

Ellipse Positionnement de Dompierre Sur Besbre est retenue pour effectuer le géoréférencement des réseaux affleurants sur l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes, Saint Cyr Mère Boitier. Cette opération consiste donc à déterminer la position des tampons, regards, grilles et autres dans le référentiel géographique français (RGF93).

La  réalisation de ces relevés, principalement par système GPS et ponctuellement par station totale robotisée (théodolite) est effectuée par des géomètres qui travailleront seuls et seront amenés à se déplacer sur l’ensemble de la commune de Matour en fonction des plans de repérage réalisés par SECUNDO, qui assiste les collectivités pour la maîtrise d’ouvrage de leur réseaux d’eaux potables, usées et pluviales.

Ultérieurement, lorsque le contexte lié à l’épidémie du COVID 19 que nous connaissons actuellement aura évolué vers un climat sanitaire plus serein, les agents de la Commune appuieront ces professionnels pour visiter l’étendue du réseau Adduction d’Eau Potable.

En attendant, les personnels d’Ellipse positionnement vont relever l’ensemble des équipements répertoriés sans aide particulière. En fonction de l’avancement, il est possible que la Commune contacte dans certains cas les propriétaires pour les prévenir du passage sur leur bien. Cette demande n’est pas aussi facile à anticiper qu’en temps normal, c’est pourquoi la Commune commence par  communiquer en amont et demande la compréhension et la collaboration de chacun.

Pour toute précision, le secrétariat de Mairie est à votre disposition.

Juillet 2020

Maison médicale Matour

Comme vous pouvez le voir depuis la place, les travaux de la maison de santé avancent, certes avec plusieurs mois de retard. Durant le confinement les entreprises ont suspendu leur activité, puis elles ont repris progressivement en appliquant certaines précautions pour éviter toute prise de risque avec leurs employés.

À la reprise, l’approvisionnement pour certains matériaux s’est révélé compliqué, les fournisseurs n’ayant pas de stocks, certaines usines ayant cessé leur fabrication durant 2 mois.

Malgré cela, les travaux avancent, surtout durant ce mois de juin : consacrés aux enduits extérieurs, aux peintures, à la pose du carrelage, des faïences, des sols souples, aux plafonds et menuiseries intérieures. Mais aussi à tout un volet technique complexe : ventilation double flux, électricité, réseaux informatiques….Jusqu’à 20 ouvriers s’activent pour tenir les délais.

 

Maison médicale Matour

L’ouverture est toujours prévue pour le 03 août, avec une installation progressive des professionnels.
Le cabinet dentaire qui nécessite de gros travaux intérieurs a fait l’objet d’une pré-réception le 27 juin, désormais il engage une course contre la montre pour installer l’ensemble du mobilier et le matériel très complexe afin d’être prêt à vous accueillir le 03 août prochain.

Les travaux d’aménagement des abords relèvent de la rénovation du centre bourg, mener de front les 2 chantiers s’avère compliqué, en particulier pour les réseaux de l’un qui passent sous les travaux de l’autre. Néanmoins, la place à déjà changé d’allure, elle se prolongera jusqu’à la maison médicale.

L’ancienne cure rénovée, proportionnée à l’église, conserve son cachet et reste très visible dans cet ensemble. La suppression du mur de la cure ouvre une perspective sur le paysage au sud et apporte de la verdure dans un environnement minéral.
Cette nouvelle disposition intègre la maison médicale comme un point de repère au cœur du village.

 

 

Une inauguration sera programmée, après l’ouverture, le temps de terminer l’ensemble des travaux et les abords qui donnent sa cohérence au projet.


Avril 2019

Le conseil municipal a décidé de lancer la rénovation et extension du bâtiment de la cure pour accueillir une maison de santé pluridisciplinaire.

Cette décision est rendue possible par :
La validation par l’Agence Régionale de Santé, ARS, du projet de santé élaboré pour notre territoire par l’équipe rassemblée autour  Joël Parisot et Céline Delubriat médecins généralistes, à savoir :
– Thierry Giraud et Josiane Perrin infirmiers libéraux
– Lucie O’Neill, Aloïs O’Neill et Evelyne Thuret masseurs-kinésithérapeutes
– Michaël Beyon, ostéopathe
– Elodie Dano et Bénédicte Perrier orthophonistes
– Catherine Bijl, psychologue
– Marie Chantier, pharmacienne

L’engagement ou l’éligibilité du projet auprès des différents financeurs Etat (DETR et DSIL) Département, Région et FEADER qui se traduit par un taux de subvention de l’ordre de 50 %, chiffre que le conseil municipal s’était fixé pour engager le projet.

Un financement de longue durée auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations

Le projet prévoit la rénovation complète du bâtiment sur 3 étages pour 909 000 € HT, soit 1 090 800 € TTC et la construction d’une extension sur 2 étages pour 495 700 € HT, soit 594 840 € TTC, desservis par une cage d’escalier et un ascenseur communs.

A ce stade, deux cabinets individuels sont disponibles (15 et 20 m2) et l’étage complet de l’extension qui pourrait accueillir un cabinet dentaire sur une centaine de m2.
Au stade de l’APD, le projet s’élève à 1 404 700 € HT de travaux (hors études, bureaux de contrôle et maîtrise d’oeuvre), soit 1 685 640 € TTC.

Le conseil municipal fixera, après concertation avec les professionnels de santé concernés, le montant des loyers qui devra être attractif tout en permettant de se rapprocher autant que possible de la couverture des emprunts. La commune a décidé de louer chaque cabinet séparément, et ainsi, d’assumer le risque des éventuels impayés et de la vacance des locaux pour favoriser l’adhésion des professionnels de santé et permettre d’élargir l’offre de service.

Un coup de jeune pour le Matray !

L’entreprise Thivend a été retenue pour procéder à l’aménagement d’une aire de covoiturage sur la place du Matray vers la poste. Une borne de recharge électrique est également installée.

Place du Matray

Place du Matray

 

La décision de rénover le CART après 25 ans de bons et loyaux services ne fut pas facile à prendre. En effet, le conseil municipal, s’est dès le départ fixé des objectifs de nature différente :

  • la mise en conformité au plan de l’accessibilité et des nuisances sonores et l’amélioration de l’efficacité énergétique
  • l’amélioration des fonctionnalités du bâtiment, en confortant sa polyvalence pour permettre une meilleure cohabitation des séances de cinéma avec l’ accueil de réunions familiales, banquets et manifestations associatives ou avec des représentations de spectacles culturels
  • l’amélioration de l’intégration urbaine de l’ensemble pour conforter la dynamique du centre bourg.

 

Finalement, pour atteindre tous ces objectifs, le choix a été fait de scinder le projet en rénovant d’abord le cinéma face à l’urgence du passage au numérique, tout en élaborant un projet d’aménagement de l’ensemble qui va donc voir le jour dans quelques mois.
C’est un projet lourd, complexe, donc plus coûteux que le conseil municipal ne l’avait espéré au départ. En contrepartie, des financements significatifs ont été obtenus et cette phase de travaux constitue une amélioration importante des prestations offertes.

Fonctionnalités : Le projet se traduit par la création d’un deuxième accès du public à la place de la cuisine actuelle et dédié à la salle polyvalente, d’une terrasse extérieure tournée vers le nord qui surplombera le parking, d’une salle dédiée aux musiques amplifiées, contiguë à la salle polyvalente côté route départementale et par le déplacement de la cuisine entre le bâtiment et la route d’accès au parking.

Par la même occasion, les obligations de la commune en matière d’accessibilité et de nuisances sonores ainsi que les obligations sur le plan de l’efficacité énergétique du bâtiment seront traitées.

Planning : En septembre 2017, le permis de construire est déposé et la consultation des entreprises lancée en octobre. Les travaux devraient commencer avant la fin de l’année ou début 2018 pour une durée de 1 an. La salle polyvalente sera inutilisable d’avril 2018 à février 2019 et le cinéma pour quelques semaines à une période qui n’est pas encore connue avec précision. Chacun, associations, utilisateurs privés, commune, devra donc rechercher des alternatives et solutions pour cette phase délicate.

 

Budget de l’opération : Le plan de financement présenté ci-après est bouclé, à l’exception du FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) qui ne peut être sollicité qu’une fois que toutes les autres subventions sont connues. C’est donc la dernière incertitude même si elle est de taille.

Un arrêté municipal précise les devoirs de chaque riverain concernant l’entretien des trottoirs devant sa propriété. En effet, la propreté de la commune est l’affaire de tous. A la charge de la municipalité la voirie et les espaces publics, à la charge des riverains les trottoirs.

Il s’agit de maintenir les trottoirs dans un état de propreté satisfaisant, en balayant, en enlevant les feuilles mortes, en déneigeant, etc … De plus, lorsqu’il y a risque de verglas, il est dem andé de rép andre du sel, du sable ou des cendres ou de la sciure de bois, afin d’éviter les chutes des piétons. Il faut également veiller à ne pas gêner le passage des piétons, des poussettes et des personnes à mobilité réduites. Enfin, il est nécessaire d’élaguer les arbustes ou arbres qui dépasseraient au-dessus du domaine public.

Tout ceci afin de rendre la vie dans notre village plus agréable. Merci à toutes et à tous de participer à cet effort !

 Consultez l’arrêté sur l’entretien des trottoirs