Vous êtes nombreux à avoir reçu des relances de la trésorerie dès le 19 septembre alors que la date limite de paiement indiquée sur votre facture était au 30 septembre.

Par ailleurs vous avez signalé que, depuis cette date, les paiements en ligne à l’adresse www.payfip.gouv.fr sont bloqués.

Après renseignements pris, ceci est dû :

  • D’une part au développement de l’automatisation au Trésor Public qui ne permet plus de tenir compte des délais fixés par la commune, les relances étant désormais envoyées automatiquement après un même délai de rigueur, applicable uniformément à toutes les collectivités.
  • D’autre part au transfert du centre des finances publiques de Cluny-Salornay au service de gestion comptable de Mâcon depuis le 1erseptembre, qui génère la mise en œuvre de nouvelles pratiques et un temps d’adaptation.

Si vous avez déjà réglé votre facture : ne tenez pas compte de la relance.

Si vous n’avez pas encore réglé, nous vous invitons à le faire rapidement soit :

  • en espèces uniquement au tabac presse « la Matourine» en présentant votre relance qui comporte un flashcode  (la facture seule ne le permet pas, ne disposant pas encore de flashcode)
  • en chèque (accompagné de votre talon de paiement) uniquement à l’adresse suivante :
    Service de gestion comptable de Mâcon et amendes
    Cité administrative
    CS 60225
    24 boulevard Henri Dunant
    71025 MACON cedex 9

Attention, aucun chèque, ni aucun règlement en espèces ne pourra être réceptionné en mairie.

Enfin pour les personnes ayant une facture faisant l’objet d’un avoir ou d’une régularisation en cours, la Trésorerie demande instamment de régler, dans un premier temps, la totalité de la somme qui vous est réclamée au titre de l’année 2021. L’avoir ou le remboursement interviendra dans un second temps, après régularisation comptable des écritures par la mairie.

Pour tout complément, ou en cas de difficulté, veuillez-vous adresser en mairie : par téléphone au  03 85 59 70 20 ou par courriel  mairie@matour.fr

Nous vous présentons nos excuses pour la gêne occasionnée et vous remercions de votre compréhension.