Le Département de Saône-et-Loire renforce son engagement dans la lutte contre les violences intrafamiliales (VIF), considérée comme une priorité départementale en 2018. Il a souhaité élaborer un programme départemental d’intervention sur ce champ en associant les acteurs concernés par cette problématique.

Qu’est ce que les VIF ?

Les Violences intrafamiliales regroupent les violences au sein du couple et celles exercées à l’encontre des mineurs et des ascendants au sein de la cellule familiale. Elles recouvrent de multiples actes et comportements :

– violences physiques (ex : gifle, coup, étranglement, atteintes à l’intégrité corporelle),

– violences verbales et psychologiques (ex : hurlements, injures, dénigrement, humiliation, harcèlement, contraintes, menaces, chantage, manipulation),

– violences sexuelles (ex : agressions sexuelles, viols, harcèlement sexuel, exploitation sexuelle, mutilations sexuelles),

– restrictions des libertés (ex : confiscation de ressources, de papiers d’identité, de véhicule, aliénation économique, administrative et sociale, enfermement, séquestration

 

 

 

 

 

Victime ou témoin de violences intrafamiliales : où s’adresser ?

Que vous soyez victime ou témoin de Violences intrafamiliales, vous ne devez pas rester seul(e) ! De nombreuses structures, réparties sur l’ensemble du territoire, sont à votre écoute et disposent de tous les outils nécessaires pour vous orienter, vous protéger et vous accompagner, qu’elle que soit votre situation.

ALERTER N’EST PAS DÉNONCER ! Vous avez des inquiétudes ou des doutes concernant un de vos proches dont la situation présenterait pour lui un danger ou un risque de danger ? N’attendez plus, AGISSEZ !

La décision de rénover le CART après 25 ans de bons et loyaux services ne fut pas facile à prendre. En effet, le conseil municipal, s’est dès le départ fixé des objectifs de nature différente :

  • la mise en conformité au plan de l’accessibilité et des nuisances sonores et l’amélioration de l’efficacité énergétique
  • l’amélioration des fonctionnalités du bâtiment, en confortant sa polyvalence pour permettre une meilleure cohabitation des séances de cinéma avec l’ accueil de réunions familiales, banquets et manifestations associatives ou avec des représentations de spectacles culturels
  • l’amélioration de l’intégration urbaine de l’ensemble pour conforter la dynamique du centre bourg.

 

Finalement, pour atteindre tous ces objectifs, le choix a été fait de scinder le projet en rénovant d’abord le cinéma face à l’urgence du passage au numérique, tout en élaborant un projet d’aménagement de l’ensemble qui va donc voir le jour dans quelques mois.
C’est un projet lourd, complexe, donc plus coûteux que le conseil municipal ne l’avait espéré au départ. En contrepartie, des financements significatifs ont été obtenus et cette phase de travaux constitue une amélioration importante des prestations offertes.

Fonctionnalités : Le projet se traduit par la création d’un deuxième accès du public à la place de la cuisine actuelle et dédié à la salle polyvalente, d’une terrasse extérieure tournée vers le nord qui surplombera le parking, d’une salle dédiée aux musiques amplifiées, contiguë à la salle polyvalente côté route départementale et par le déplacement de la cuisine entre le bâtiment et la route d’accès au parking.

Par la même occasion, les obligations de la commune en matière d’accessibilité et de nuisances sonores ainsi que les obligations sur le plan de l’efficacité énergétique du bâtiment seront traitées.

Planning : En septembre 2017, le permis de construire est déposé et la consultation des entreprises lancée en octobre. Les travaux devraient commencer avant la fin de l’année ou début 2018 pour une durée de 1 an. La salle polyvalente sera inutilisable d’avril 2018 à février 2019 et le cinéma pour quelques semaines à une période qui n’est pas encore connue avec précision. Chacun, associations, utilisateurs privés, commune, devra donc rechercher des alternatives et solutions pour cette phase délicate.

 

Budget de l’opération : Le plan de financement présenté ci-après est bouclé, à l’exception du FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) qui ne peut être sollicité qu’une fois que toutes les autres subventions sont connues. C’est donc la dernière incertitude même si elle est de taille.

Retrouvez l’article paru dans le JSL le 12/10/2018.

Qualité de vie, fiscalité allégée, souplesse d’investissements…, les avantages de l’implantation d’une entreprise en milieu rural commencent à convaincre les jeunes chefs d’entreprise. Un exemple frappant, celui de Vincent Longin, issu lui-même de la ruralité et qui a choisi d’implanter sa société Im’Pose à Matour, au cœur de la “petite Suisse” de Saône-et-Loire. Là, il travaille pour de grands noms de l’économie française, imprimant pour eux des étiquettes adhésives de traçabilité.

Lire la suite …

Du 16 au 22 septembre c’est la semaine européenne de la mobilité et c’est dans ce cadre que la communauté de communes lance le défi aux habitants de doubler le nombre de ses adhérents à Rézo Pouce soit de passer de 40 à 80.

Adhérez à Rézo Pouce et sentez-vous libre de vous déplacer sur le territoire !
Rézo Pouce est le premier réseau d’autostop organisé et sécurisé en France. C’est un moyen de déplacement convivial, écologique et économique !

Passagers et/ou conducteurs inscrivez-vous gratuitement dès maintenant sur le site rezopouce.fr pour recevoir votre carte d’adhérent. Le dispositif est sécurisé par l’attribution d’une carte d’identifiant et par la possibilité offerte au passager d’envoyer par SMS le numéro d’immatriculation avant toute prise en charge.

Alors, n’hésitez pas à vous inscrire et à utiliser ce moyen de déplacement ! On l’a testé pour vous, ça roule ! Parlez-en autour de vous. Plus nombreux seront les inscrits, plus efficace sera le réseau !

Et si vous souhaitez d’abord tester, contactez Delphine au 03 85 50 47 23 qui vous accompagnera pour un « baptême » d’auto-stop.

Pour plus d’informations :
– site internet, www.rezopouce.fr
– communauté de communes au 03 85 50 47 83

Un arrêté municipal précise les devoirs de chaque riverain concernant l’entretien des trottoirs devant sa propriété. En effet, la propreté de la commune est l’affaire de tous. A la charge de la municipalité la voirie et les espaces publics, à la charge des riverains les trottoirs.

Il s’agit de maintenir les trottoirs dans un état de propreté satisfaisant, en balayant, en enlevant les feuilles mortes, en déneigeant, etc … De plus, lorsqu’il y a risque de verglas, il est demandé de répandre du sel, du sable ou des cendres ou de la sciure de bois, afin d’éviter les chutes des piétons. Il faut également veiller à ne pas gêner le passage des piétons, des poussettes et des personnes à mobilité réduites. Enfin, il est nécessaire d’élaguer les arbustes ou arbres qui dépasseraient au-dessus du domaine public.

Tout ceci afin de rendre la vie dans notre village plus agréable. Merci à toutes et à tous de participer à cet effort !

 Consultez l’arrêté sur l’entretien des trottoirs

Soutenir la sauvegarde de ce patrimoine centenaire : le monument aux morts de notre commune de Matour !

Matour, commune du sud de la Saône-et-Loire présente la particularité d’avoir deux monuments aux morts : le premier situé au centre du village, inauguré le 26 aout 1923, a été construit grâce à la générosité populaire. Avec le surplus de la collecte, la municipalité de l’époque avait décidé d’ériger un second monument au morts dans le cimetière sur lequel sont gravés les noms des cent-huit Matourins morts au front. Après 1920, il reçut les dépouilles de trois d’entre eux rapatriés par leurs familles.

Dans les années trente, au cours d’une tornade, le monument fut emporté de l’autre côté de la route jouxtant le cimetière. Et il fut reconstruit.

Après presque un siècle, le monument a subi la pluie, le gel et les affres du temps. Il présente maintenant une inclinaison dangereuse vers l’avant et de nombreuses fissures, il menace s’effondrer.Dans le respect et la volonté centenaire des Matourins d’honorer leurs morts, nous souhaitons restaurer ce monument commémoratif.

Soutenir la sauvegarde de ce patrimoine centenaire !

La municipalité de Matour a décidé de faire appel à votre générosité en lançant une souscription publique organisée en partenariat avec la Fondation du patrimoine. Ainsi nous permettons à chacun des habitants, des associations, des entreprises ou des amis de Matour de se mobiliser et de contribuer au devoir de mémoire en faisant un don et devenir ainsi acteur de cette restauration.

Vous aussi, soutenez ce projet en faisant un don par chèque ou en ligne sur le site sécurisé de la Fondation. Vous pourrez bénéficier de déductions fiscales incitatives.

Par internet :
Faites votre don en ligne le site sécurisé : www.fondation-patrimoine.org/55172

Par courrier :
Envoyez ce bulletin complété et accompagné de votre chèque signé
(ordre : Fondation du patrimoine Bourgogne : Monument aux morts de Matour)
à la Fondation du patrimoine Bourgogne – BP 25105 – 21051 DIJON

 

 

Il accueille les enfants dès 3 ans (si scolarisés) et jusqu’à 11 ans.
Les jeunes enfants (3-6 ans) sont encadrés par un professionnel de la petite enfance, les plus grands par un animateur titulaire du BAFA. Les enfants évoluent dans des locaux adaptés à leur âge et aux activités. Le repas de midi est fourni par le centre.

Découvrez la programme des vacances d’été

Une surprise attend les enfants ce midi à la cantine de Matour !

Au retour des vacances de printemps, c’est dans une toute nouvelle déco imaginée et réalisée par Anne-Cécile Gaioni que les enfants des écoles maternelles et primaires vont prendre leur repas.