Depuis une huitaine d’années, quelques apiculteurs de Matour avec notamment Bernard Alloin, ont mis en place au premier étage de la Maison des Patrimoines une ruche vitrée en vue d’animations vers le public et plus spécialement vers les écoles.
Une conférence sur la biologie de l’abeille et les risques liés à notre environnement actuel animée par Pierre Duclos, docteur vétérinaire au groupement de défense sanitaire pour la santé des abeilles et apiculteur, a connu une très belle affluence venue de Matour et des environs.
Devant l’abondance des questions qui revenaient, en relation avec la mise en place de la ruche vitrée et la conférence, décision a été prise d’y répondre au travers d’une rencontre le troisième dimanche matin de chaque mois d’activité en apiculture, de mars à septembre, à la Maison des Patrimoines.
Par un effet «boule de neige» et sans publicité aucune, autre que le «bouche à oreille», cette rencontre du dimanche a été de plus en plus suivie par des apiculteurs débutants avides de connaissances.
C’est ainsi qu’une vingtaine d’apiculteurs (de 15 à 24) viennent, sous la houlette de Bernard Alloin et Pierre Duclos, partager leurs expériences heureuses et parfois plus malheureuses et apprendre les règles de base des bonnes pratiques apicoles tout en découvrant les aspects réglementaires de cette activité.
En plus de cette «formation» théorique et devant la demande des participants qui souhaitaient pouvoir manipuler et mettre les mains dans les ruches, il fut décidé de mettre en place un rucher pédagogique dans le cadre d’une action conduite par la municipalité de Matour avec l’aide du Conseil Régional, prévoyant la création d’un verger conservatoire d’espèces anciennes d’arbres fruitiers et donnant droit à l’installation de 2 colonies d’abeilles.
C’est ainsi qu’est né le rucher pédagogique situé dans le parc de la Maison des Patrimoines.
Actuellement, deux personnes privées, ayant mis également en place un verger conservatoire, ont souhaité mettre leurs colonies à disposition du rucher pédagogique. Une ruche supplémentaire achetée par la municipalité est venue compléter cet ensemble maintenant fonctionnel de 5 ruches de types variés afin que les apiculteurs puissent visualiser les différents modes de gestion des ruchers.

Au moment ou nous prenons pleine conscience de l’importance des abeilles dans notre vie, alors que les colonies sont menacées par les pesticides, les maladies et le frelon asiatique, Matour confirme et conforte son rôle de formateur et de défenseur des ruches.
Pour tout renseignement, contactez Pierre DUCLOS, Bernard ALLOIN ou la Maison des Patrimoines.